Spider-Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis L'Araignée)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le personnage de fiction. Pour les autres significations, voir Spider-Man (homonymie).
Spider-Man
Personnage de fiction apparaissant dans
Spider-Man

Une statue de cire de Spider-Man
Une statue de cire de Spider-Man

Alias Peter Parker (véritable identité)
Spidey
Monte-en-l'air
Tête de Toile
Le Tisseur
Tisseur de toile
L'homme araignée
L'araignée
Bug boy (surnom donné par le Punisher)
Origine Forest Hills, New York
Pouvoirs et capacités Agilité, réflexes accélérés, précognition, force surhumaine, facteur guérisseur, endurance...
Famille Mary Parker (mère, décédée)
Richard Parker (père, décédé)
May Reilly Parker (tante/mère adoptive)
Benjamin Parker (oncle/père adoptif, décédé)
May Parker (fille, statut inconnu)
Kaine (clone)
Ben Reilly (clone, décédé)
Spidercide (clone, décédé)
Mary Jane Watson (petite amie, ex femme)
Affiliation Le Daily Bugle
New Avengers
Anciennement
Secret Defenders
New Fantastic Four
Avengers
SHIELD
Secret Avengers
Ennemi(s) Ennemis de Spider-Man

Créé par Stan Lee (scénariste)
Steve Ditko (dessinateur)
Première apparition Amazing Fantasy vol. 1 #15 (août 1962)
Éditeur(s) Marvel Comics

Spider-Man (traduit souvent en l'homme araignée en français) est un personnage de fiction, super-héros appartenant à l'univers de Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Steve Ditko, il apparaît pour la première fois dans le comic book Amazing Fantasy #15 en 1962.

Ce personnage est l'identité que se choisit le jeune Peter Parker après avoir été mordu par une araignée radioactive et découvert qu'il possédait des super-pouvoirs. Le succès de ce numéro permet à Spider-Man d'avoir dès 1963 sa propre série The Amazing Spider-Man. Spider-Man est depuis lors l'un des personnages les plus populaires de l'univers des comics. Au fil des ans, d'autres périodiques lui seront consacrés tel Spectacular Spider-Man et Peter Parker, the Spider-Man, mais The Amazing Spider-Man est toujours le magazine principal du héros.

Peter Parker meurt dans le numéro 700 de The Amazing Spider-Man mais un nouveau Spider-Man reprend le flambeau lorsque l'esprit du Docteur Octopus occupe le corps de Parker[1].

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Peter Parker est le fils unique de Richard et Mary Parker. Ses parents sont tués en travaillant sous couverture pour le gouvernement[2]. Peter Parker, orphelin à l'âge de six ans, est alors confié à son oncle et à sa tante, Benjamin et May Parker. Ces derniers l'élèvent comme l'enfant qu'ils n'ont jamais eu. Il montre très tôt un penchant et un certain talent pour les sciences ; cependant socialement, c'est un enfant très introverti manquant de confiance en lui, ce qui en fait la cible de nombreuses avanies de la part de ses camarades. Son oncle et sa tante compensent cela par un amour immuable, tout en s'inquiétant en secret de ce que Peter peut garder pour lui, étant donné sa fragilité émotionnelle et physique.

Un jour, à la suite d'une expérience à laquelle il assiste, il est mordu par une araignée radioactive[3]. Cette morsure lui confère des super-pouvoirs : une force et une agilité hors du commun, la capacité d’adhérer aux parois (uniquement avec pieds et mains) ainsi qu'un « sens d'araignée Â» l'avertissant des dangers imminents.

Dans un premier temps, Peter Parker va mettre à profit ses pouvoirs fraîchement acquis pour gagner de l'argent. Mais très vite, un drame va changer sa vie : il va laisser un voleur s'échapper alors qu'il aurait pu très facilement l'arrêter, prétextant que ce n'est pas son problème. Peu de temps après, son oncle est tué par un cambrioleur. Ivre de colère, il se lance à la poursuite de l'assassin qui, une fois arrêté, se révèle être le voleur qu'il n'avait pas daigné appréhender. À partir de cet instant, sa vocation sera de lutter contre le crime et de suivre l'adage de son défunt oncle : Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Pour gagner de l'argent, subvenir à ses besoins, et à ceux de sa tante en plus de ses frais d'études, Peter doit rapidement trouver un travail. Échouant dans sa quête de travail rémunéré chez les Quatre Fantastiques[4], et possédant un appareil photo, il fait des photos de lui-même en tenue de Spider-Man, puis va les vendre à différents journaux. Il sera remarqué par J. Jonah Jameson, propriétaire et rédacteur en chef du Quotidien (Daily Bugle en anglais), dont les employés et les locaux joueront dorénavant un grand rôle dans sa carrière.

J. Jonah Jameson est l'archétype même de l'envieux : selon lui, tous les super-héros sont au mieux des profiteurs de gloire, au pire des malfaiteurs qu'il faut démasquer aux yeux du public. Spider-Man sera sa cible préférée ; dès l'instant où ce dernier a sauvé son fils John Jameson, il considère que c'est dans l'unique but de lui voler la vedette. Peter Parker, en adolescent mal dans sa peau, a bien du mal avec l'opinion publique, la police, ses petites amies, sa tante cardiaque et les criminels qu'il rencontrera pour ne pas dévoiler son identité.

On apprendra par Madame Web qu'il est « la force du fil de la toile de la vie Â» et que pour préserver l'avenir, il ne doit jamais se corrompre. Il se fit d'ailleurs battre à mort par Morlun avant d’être ressuscité par une entité cosmique qui vit en lui, nommée « l'Araignée Â».

L’identité secrète[modifier | modifier le code]

Bien avant que celle-ci soit révélée publiquement, plusieurs personnes étaient déjà au courant de sa double vie :

  • Mary-Jane Watson est au courant depuis la première apparition de Spider-Man, mais elle mettra très longtemps à le lui dire, et plus encore à l'accepter.
  • Neuf de ses ennemis (Norman Osborn, le Caméléon, le Chacal, Venom, Judas Traveller, Allison Mongraine (une infirmière qui aidera Mary Jane à accoucher pour ensuite apporter l'enfant à Kaine), Morlun, Angelo Fortunato et Mac Gargan) s'en serviront contre lui, au point de mettre sa famille en danger et de le faire douter de son identité. De ceux-là, le Chacal, Fortunato, et Mongraine sont morts ; Judas Traveller a disparu ; Venom, Morlun et le Scorpion ne l’ont jamais révélé afin de « se réserver Â» l’opportunité de le détruire.
  • Harry Osborn découvrit le costume de Spider-Man dans la chambre de son colocataire, mais il ne cherchera pas, en général, à faire de mal à sa famille, tout en luttant contre Parker. C'est même en sauvant Spider-Man d'une mort certaine qu'il fera l'effort de trop qui lui coûtera la vie.
  • Le Docteur Octopus lui aussi connaît l'identité de Parker, mais par égard pour sa tante qu'il faillit épouser[5]cherche plutôt à lui venir en aide.
  • Quant à Kraven le chasseur, son code de l'honneur l'empêche d'utiliser l'identité de son ennemi contre lui.
  • Sa tante découvre son secret à la suite de son premier affrontement avec Morlun (elle trouve le costume en lambeaux dans son appartement). Elle met du temps à accepter la vie dangereuse de son neveu mais finit par l'épauler de son mieux.
  • Wolverine devinera la double identité de Spider-Man en croisant Peter dans la rue, ses sens hyper-développés lui permettant de reconnaître l'odeur de l'homme araignée sur Peter Parker et, ainsi, deviner son identité secrète.
  • Daredevil le rencontre plusieurs fois et malgré leurs différences, il est son ami le plus proche dans la communauté des super-héros. Ils connaissent mutuellement leurs identités secrètes.
  • Joe « Robbie » Robertson et George Stacy sont sans aucun doute persuadés de la double identité de Peter Parker/Spider-Man, mais ils n'en ont jamais la moindre preuve, et le traitent toujours comme un héros.
  • Le reporter Ben Urich (par ailleurs ami de Daredevil) a deviné la double identité de son collègue lors de la révélation de l'identité secrète de Matt Murdock dans les pages du Daily Globe, mais ne le lui avoue que pour les besoins d'une enquête.
  • De même, ses collègues les New Avengers et les Quatre Fantastiques sont tous au courant de son identité secrète.
  • Dans New Avengers #19, Maria Hill fait arrêter Spider-Man ; il tente de s’échapper, mais un agent l’hypnotise et il tombe. Hill ordonne qu’un de ses agents fouille les pensées de Spider-Man à son réveil. Elle découvre ensuite pourquoi 90 % des mutants ont perdu leur gène X.

Premiers combats[modifier | modifier le code]

La réputation super-héroïque de Spider-Man grandit rapidement, et il se trouva alors lui-même à combattre un nombre ahurissant de super-vilains dont le Docteur Octopus, l'Homme-Sable, Mystério, le Bouffon Vert et Kraven le chasseur. Peu après, plusieurs de ces criminels détournèrent leur attention du crime pour se venger de Spider-Man. En exclusivité, Peter vendit ses photos de combats de Spider-Man au Bugle, utilisant l'argent pour aider tante May. Périodiquement, Jameson utilise ces images pour attaquer l'image publique de Spider-Man. Mais alors qu'il est incapable de détruire en permanence la réputation du tisseur, Jameson s'est assuré que l'araignée ne pourrait jamais se réjouir de l'appui de la population qu'il méritait.

Avec la nouvelle confiance que son identité secrète lui procurait, Peter commença à casser son image de « faible Â» Parker et de rat de bibliothèque. Même la fille la plus populaire de la classe, Liz Allen (qui devint plus tard Liz Osborn) commença à s'intéresser à lui. Jaloux, le petit ami de Liz, le despote de la classe et la star du football Flash Thompson, défia Peter dans un combat de boxe et il arriva deuxième, ce qui mena à un nouveau respect pour son ancienne victime. Peter commença ensuite à sortir avec la secrétaire du Daily Bugle, Betty Brant, une fille timide, captivée par le danger que surmontait Peter en photographiant Spider-Man. Quand ce monde dangereux coûta la vie du frère de Betty, Bennett Brant, assassiné par Blackie Gaxton, Peter comprit pour la première fois la menace mortelle que Spider-Man représentait pour ceux qu'il aimait.

Au-delà des nombreux ennemis que Spider-Man affronta, il se fit un grand nombre d'alliés. Durant toutes ses aventures solitaires, il a rencontré d'autres héros qui devinrent ses amis et alliés comme Daredevil, les X-Men, les Quatre Fantastiques, le Docteur Strange et Captain America. À l'inverse de l'opinion publique, la communauté des super-héros fait dans son ensemble confiance à Spider-Man, au point de le contacter à chaque fois qu'un danger d'ordre universel se profile à l'horizon tel que Thanos, le Mage, la Déesse…

La famille Stacy[modifier | modifier le code]

La première relation amoureuse sérieuse de Peter est avec Gwen Stacy. Il se lie alors d'amitié avec son père, George Stacy, un officier de police retraité. Lors d'un combat avec le Docteur Octopus, George Stacy meurt en sauvant un enfant qui allait mourir écrasé parmi les décombres d'un immeuble. Agonisant, George lui révèle qu'il connaissait depuis un certain temps son identité en l'appelant par son prénom. Il lui demande de prendre soin de sa fille. Ces paroles reviendront longtemps le hanter.

Le public, convaincu que Spider-Man est responsable de sa mort, le traita comme un ennemi public. Il fut attaqué par d'autres super-héros comme Iceberg des X-Men, auquel il s'allia finalement pour sauver Joe Robertson. Ces évènements ont provoqué également un fort ressentiment de Gwen envers Spider-Man, qui, tourmenté par la culpabilité, savait qu'il ne pourrait jamais révéler son identité authentique sans risquer de la perdre pour toujours.

A cette époque, Harry se tourne vers le LSD, avec comme conséquences des problèmes relationnels avec Mary-Jane (dont il est amoureux) et avec son père. À la suite de ces soucis, Norman redevient le Bouffon, enlève Gwen et va sur le pont George Washington, défiant Spider-Man. Au milieu du combat, Gwen tombe du pont. Spider-Man, tente de la rattraper du haut du pont, mais le cou de la jeune femme est brisé (pendant la chute ou avant), la tuant[6]. C'est l'un des moments les plus dramatiques de toute la carrière de Spider-Man. Peter, fou de rage, essaie de tuer Osborn, mais celui-ci ordonna à son planeur de l'empaler. Averti par son sens d'araignée, Peter esquiva l'engin qui empala le Bouffon, victime de son propre machiavélisme. Harry, sous l'effet de la drogue, assista à la scène et jura de venger son père. La mort de Gwen tourmenta Peter pour le reste de sa vie : Est-ce que Gwen s'est brisée la nuque à cause de lui ? Ou était-elle déjà morte avant de tomber du pont ?

Aux yeux du monde, Spider-Man est coupable de la mort de Gwen, comme celle (officielle) de Norman, et plusieurs vigilantes comme Luke Cage ou le Punisher veulent l'amener devant la justice.

Harry succomba ensuite à l'héritage des Osborn, mais Spider-Man l'empêcha de terminer le travail que Norman avait commencé. C'est à cette époque que le professeur d'université de Gwen et de Peter, Miles Warren, commença ses crimes en tant que Chacal. Il blâma Spider-Man pour la mort de Gwen, dont il était amoureux. L'apogée des plans du Chacal enclencha la création d'un clone de Spider-Man, mais à la conclusion de leur combat, le Chacal et le clone furent supposés morts[7].

Pendant cette période, Spider-Man se rapprocha beaucoup plus de Mary Jane. Peu après avoir reçu son diplôme, Peter la demanda en mariage. Mais Mary Jane avait vécu trop de douleurs dans sa propre famille et s'écarta de lui. Elle quitta New York pour poursuivre sa carrière d'actrice.

Le costume noir[modifier | modifier le code]

Quand la Chatte Noire rencontra Spider-Man, ce fut différent. Félicia Hardy était merveilleuse, talentueuse et déterminée. Elle était aussi une voleuse impertinente qui vouait une fascination obsessionnelle au héros. Spider-Man persuada la Chatte d'abandonner le crime ; ils tombèrent alors amoureux et devinrent partenaires.

Dans le cross-over général de Marvel, Secret Wars, Spider-Man avec d’autres héros comme Captain America, Jim Rhodes, Hulk, la Guêpe, Miss Hulk, Œil-de-Faucon, Spider-Woman II, les X-Men (Charles Xavier, Cyclope, Diablo, Malicia, Tornade, Wolverine et Magnéto qui s’était temporairement racheté) ainsi que les Quatre Fantastiques (exceptée La Femme Invisible), furent transportés par une entité cosmique connue sous le nom de Beyonder sur une planète appelée Battleworld, pour affronter des super-vilains. Pendant ces évènements, le costume de Spider-Man fut détruit et Peter décida d'utiliser une machine, qui avait apparemment restauré les costumes d'autres héros. Par erreur, Spider-Man active un appareil différent et libère une créature extraterrestre (un symbiote) emprisonnée dans celle-ci. Pendant et après Secret Wars, Spider-Man fut étonné par ses nouveaux pouvoirs. Plus tard, Red Richards étudia le costume et découvrit que c'était en réalité un être symbiotique, qui voulait s'unir avec Spider-Man de façon permanente, comme un parasite. Heureusement, Spider-Man réussit à se débarrasser de lui, mais il continua à utiliser un costume noir en tissu, en alternant parfois avec le classique. Le symbiote fut confié à Richards.

Sa relation avec Félicia devint de plus en plus difficile, mais Peter resta à ses côtés, bien qu'il se rendit compte qu'elle était amoureuse de Spider-Man et non de Peter Parker. Elle accepta ensuite la double identité de son petit ami et leur relation continua pour un certain temps.

Le capitaine de police Jean DeWolff fut tuée par Sin-Eater (le Rédempteur en VF). Un certain Emil Gregg avoua sa culpabilité au journaliste Eddie Brock du Daily Globe, qui publia une série d’articles à son sujet. Mais la véritable identité du meurtrier était le sergent Stan Carter, et quand Spider-Man et Daredevil le neutralisèrent, Brock fut licencié. C’est au cours de cette affaire que Spider-Man et Daredevil se révélèrent leurs identités civiles.

Mariage[modifier | modifier le code]

Mary-Jane revint dans la vie de Peter et lui révéla alors qu'elle savait depuis longtemps le secret de son identité. Peter la demanda en mariage pour la seconde fois, et elle accepta. Leur vie changea radicalement : Mary Jane abandonna sa vie trépidante et glamour, et Peter put partager ses problèmes avec elle. Leur mariage affronta les périls fréquents de la vie de Spider-Man, ainsi que de sérieux problèmes économiques, Peter étant toujours un photographe indépendant et Mary Jane n'ayant pas une carrière établie.

Venom et Carnage[modifier | modifier le code]

Plus tard, le symbiote s’échappa du Baxter Building et fondit sur Spider-Man, mais celui-ci arriva à s’en débarrasser grâce au son des cloches d’une église. La créature survécut et fusionna avec Eddie Brock, venu prier avant de mettre fin à une vie brisée par le discrédit et le cancer de sa mère. Le symbiote lui transmit les pouvoirs et les souvenirs de son précédent hôte : ils s'unirent pour devenir Venom. Le monstre poussa Peter sur les rails du métro, puis le fit tomber d’un immeuble. Il tortura mentalement Mary Jane, qui fut traumatisée au point de pousser Peter à déménager et de ne plus jamais porter son costume noir. Mais Venom fut capturé et séparé. Durant leur captivité, le symbiote retrouva Brock et refusionna avec lui, formant à nouveau Venom et lui permettant de partir, pensant que Spider-Man était mort.

Venom s'échappa peu après, mais son symbiote eut le temps de pondre un œuf dans la cellule voisine où était enfermé Cletus Kasady, un tueur en série ; c'est la naissance de Carnage. Considéré comme le rejeton de Venom, Carnage tue plusieurs personnes pour le plaisir. Échouant à l'arrêter, Spider-Man dut faire appel à Venom, en échange de sa tranquillité définitive. Spider-Man revint sur sa parole et fit à nouveau emprisonner Venom ainsi que Carnage.

Le retour du Bouffon[modifier | modifier le code]

À cette époque, Harry Osborn s'était marié avec Liz Allen et avait un fils, Norman Jr. Pourtant, il devint fou, et devint, comme son père, le Bouffon. Ses crises de folies étaient dues au produit qui lui permettait de devenir plus fort. Il tenta de tuer Parker, mais la présence de Mary-Jane et de son fils l'en empêcha. Dans un dernier accès de lucidité, il meurt en sauvant Spider-Man.

Le retour de ses parents bouleversa la vie de Peter. Laissés pour morts, ils vivaient en captivité en tant que prisonniers politiques dans l'ancienne URSS. Carnage s'évada bientôt et fit équipe avec Shriek, Carrion, le Bouffon Noir et Doppelganger. Pour combattre cette menace, Venom joignit à nouveau ses forces avec Spider-Man. Aidés d’autres héros comme Deathlok, la Chatte Noire, Captain America, Firestar, la Cape et l’Épée et Iron Fist, ils firent retourner Kassady et sa bande à Ravencroft.

Peter, croyant bien finalement qu'il s'agissait de ses deux parents, leur révéla sa vie de Spider-Man. En fait, Richard et Mary Parker étaient des robots du Caméléon, une partie du plan qu'Harry Osborn avait monté avant sa mort. Quand il apprit la vérité, Spider-Man, dans un accès de rage, tua presque son ennemi et le traumatisa pour longtemps.

Le clone[modifier | modifier le code]

Dans l'une des sagas les plus longues et controversées de l'histoire des comics, la Saga du clone, la vie de Spider-Man fut bouleversée par l'irruption de son clone, créé par le Chacal, Ben Reilly (nom basé sur le prénom de l'oncle Ben et le nom de famille de la tante May) qui avait survécu à sa mort apparente. Apprenant que Tante May était sur son lit de mort, il retourna à New York. Plus tard, Ben adopta l'identité de Scarlet Spider et fit sa carrière de super-héros en parallèle avec celle de Spider-Man. Finalement, tante May mourut. Lors de ses funérailles, Peter est incarcéré pour les crimes de son autre clone, Kaine. C’est alors que Ben Reilly accepta de prendre sa place en cellule pendant que Spider-Man cherchait à prouver son innocence.

Spider-Man combattit alors Kaine, avant qu’ils soient tous les deux enlevés par Judas Traveller qui les soumit à une parodie de procès au sein de l’Institut Ravencroft. Alors que Carnage jouait le rôle du procureur, Kaine dut jouer celui de l’avocat de Spider-Man, et le reste des criminels incarcérés à Ravencroft composait le jury. Au cours du procès, Spider-Man fut attaqué par certains des criminels présents, et Kaine le sauva.

Kaine combattit une fois de plus Spider-Man, mais il reconnut n’avoir agi que pour protéger son existence. Devant le refus persistant de Kaine de se dénoncer, Spider-Man lui annonça alors qu’il allait révéler son identité pour mettre un terme à toutes ses manipulations. Après avoir tenté en vain de convaincre Spider-Man de ne pas le faire, Kaine accepta finalement de reconnaître être le véritable meurtrier.

Avant que tante May ne s'éteigne, Mary Jane lui avait révélé qu'elle était enceinte. Peter fut très inquiet des conséquences que la radioactivité de son sang pouvait avoir sur la grossesse. Le Chacal, également en vie grâce à sa connaissance du clonage, fit douter Peter et Ben de leurs identités respectives. Ils décidèrent de faire des analyses afin de déterminer lequel était le clone et lequel l'original. Trompés par le docteur Seward Trainer, ils conclurent que Ben était l'original et Spider-Man le clone ; celui-ci, durement éprouvé auparavant, perdit sa santé mentale déjà fragile et s'allia avec le Chacal pour établir le remplacement des êtres humains par les clones. Pourtant, avec l'aide de Ben et de Kaine, Peter se retourna contre le Chacal qui finit par chuter du haut d'un gratte-ciel.

Peter décida de confier le rôle de Spider-Man à Ben pour pouvoir se consacrer à sa famille. Ce n'est que bien plus tard qu'on découvre le responsable de toute cette mascarade : Norman Osborn, qui avait été laissé pour mort pendant les six dernières années et qui avait manipulé le Chacal, Trainer et les autres protagonistes pour rendre fou Peter et détruire sa vie. Devant son échec apparent, il décida de révéler sa présence, ses agents enlevant la fille nouveau-née (on ignore toujours ce qu'elle est devenue après que Norman la fit échanger avec un bébé mort, manipulant le médecin de Mary Jane) et tua Ben, ce qui prouva par ailleurs que Ben était bien le clone car son corps se désintégra. Ces pertes successives affectèrent profondément le couple.

Post-Clone saga[modifier | modifier le code]

Le Bouffon Vert réalisa un plan pour obtenir un pouvoir illimité avec un rituel ancien, mais il obtint seulement la folie. Néanmoins, il voulait toujours détruire la vie de Peter. Celui-ci découvrit que sa tante May était toujours vivante et que la femme qui était morte était une actrice payée par Norman.

Peter abandonna sa carrière de super-héros, pour rassurer Mary-Jane, mais il brisa rapidement sa promesse. Mary-Jane se sépara de lui et mourut officiellement dans un accident d'avion. Norman trouva que c'était le moment parfait pour le droguer et le forcer à devenir son héritier, mais il échoua. On découvrit plus tard que Mary-Jane avait été enlevée par le Stalker, un harceleur obsédé par celle-ci.

Peu après, Spider-Man fut confronté à Ezekiel, qui remit en question les origines de ses pouvoirs. Il prétendait qu'ils dérivaient de la magie et non de la radioactivité. Finalement, la tante May apprit son secret : en lui rendant visite par surprise, elle le trouva blessé et battu, son costume déchiré étant resté à terre près de son lit. Peter et Mary-Jane acceptèrent d'essayer encore une fois de sauver leur mariage, espérant cette fois-ci y parvenir.

Carnage eut un rejeton aussi, Toxin. Carnage étant dégouté de cette progéniture, il décida donc de le tuer après sa naissance. Trop fatigué par « l’accouchement Â» il ne put le faire et décida alors de remettre ça à plus tard ; Patrick Mulligan, un policier déjà sur place lui servit d'hôte pour Toxin. Venom quant à lui voulut que Toxin vive et devienne comme lui. Mais Patrick était quelqu'un de bien et cela déteint sur le symbiote qui préféra le camp de Spider-Man à celui de ses pères, s'attirant donc leurs foudres.

Lors de Avengers Disassembled, Spider-Man fut parmi les anciens Vengeurs qui reprirent du service brièvement, pour rejoindre l'équipe, afin de combattre les effets des pouvoirs de la Sorcière Rouge, devenue incontrôlable.

Norman révéla, en prison, l'identité de Spider-Man à Mac Gargan, le Scorpion, et il enleva tante May. Osborn avait été dévoilé publiquement comme le Bouffon Vert et se retrouva en prison après avoir assassiné la journaliste Terri Kidder. Il savait que d'anciennes affaires avaient permis de créer des super-vilains vers 1950 et, comme témoin potentiel, il était une cible facile en prison. Norman demanda à Peter de le libérer en échange de la liberté de tante May mais, lorsque Peter s'exécuta, une bataille avec les Sinister Twelve dont faisait maintenant partie Gargan en tant que nouveau Venom, fit rage.

À la suite de Avengers Disassembled, Spider-Man a rejoint les New Avengers avec Captain America, Wolverine, Jessica Drew, Iron Man, Luke Cage et Sentry. Peter Parker dut habiter avec sa femme Mary Jane et sa tante après les incendies criminels qui avaient ravagé son appartement et la maison de tante May, dans la Tour Stark, qui était aussi le QG des New Avengers. Pendant les événements de House of M, Peter trouva la vie dont il avait rêvé : son oncle Ben est vivant, il a un enfant avec sa femme Gwen Stacy, et il a l'approbation de l'opinion publique. Quand la réalité fut restaurée, Peter, fou de douleur, demanda au Docteur Strange de lui faire oublier tout, et devint très violent lorsque Strange lui dit qu'il ne pouvait pas. Il alla jusqu'à attaquer mortellement Vif-Argent, le responsable de la manipulation.

Dans L'Autre, Spider-Man est brutalement attaqué par Morlun, qui voulait se nourrir de l'essence mystique de l'araignée en Peter. Pour pouvoir le vaincre, Spider-Man accepta sa part d'araignée et renaît avec des nouveaux pouvoirs, parmi lesquels des réflexes améliorés, l'adhérence pour l'ensemble de son corps, deux dards sortant de ses poignets et la vision nocturne.

Civil War[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Civil War (comics).

Après l'accident de Stanford provoqué par une altercation entre les New Warriors et des super vilains, et ayant causé la mort de plus de six cents civils, la loi du Superhuman Registration Act (qui exige l’enregistrement de toute personne ayant des aptitudes surhumaines auprès du gouvernement des États-Unis) est appliquée. Quelques jours avant sa promulgation, Spider-Man exprime une certaine inclinaison à s'y opposer. Cependant, profitant que Peter était émotionnellement fragile après House of M, Iron Man réussit à le convaincre de révéler son identité au monde entier, afin de prévenir un affrontement ; cela fit de lui, ainsi que de sa famille, une cible pour de nombreux criminels qui voulaient se venger.

Par la suite, la mort de Goliath tué par un clone cyborg de Thor le fit réfléchir, mais c'est en découvrant la prison de la Zone négative (considérée comme un goulag soviétique par Peter) et les nombreux super-héros incarcérés en dehors du système judiciaire civil, sans procès ni inculpation, pour une durée indéterminée, qu'il décida, très désillusionné, de changer de camp. Finalement, il combattit un Iron Man réticent, et s'échappa, après avoir mis Mary-Jane et May dans un lieu sûr. Il fut sauvagement blessé par le Pitre et Jack O’Lantern (envoyés par le SHIELD contre la volonté d'Iron Man), mais le Punisher le sauva de justesse, en tuant les deux criminels, et l'amena à Captain America, chef de la résistance contre l'enregistrement. Après s’être remis de ses blessures, Spider-Man fit une déclaration télévisée contre la nouvelle loi.

Avec l'espoir de remédier à la situation, Spider-Man se joignit aux forces de la résistance et participa à une titanesque bataille, au milieu de New York, contre Iron Man et ses alliés partisans de l'enregistrement. Quand la bataille fut terminée, Captain America fut appréhendé et Spider-Man, avec beaucoup d'autres héros de la résistance, s'est vu forcé de se cacher.

Tandis que Spider-Man luttait contre ses anciens amis, un ancien ennemi refit surface. Le Caïd du crime, Wilson Fisk, avait engagé, en prison, un tueur à gages pour tuer Peter et sa famille, qui s'étaient réfugiés dans un motel borgne. Quand Peter retourna au motel, il détecta la présence du tueur, mais pas avec la rapidité nécessaire. Peter put sauver sa femme, mais le tueur réussit à abattre May…

Back in Black[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Back in Black (comics).

May tombe dans un état comateux et est à la limite de la mort. Émotionnellement plus dévasté que jamais, Spider-Man renfile son costume noir pour montrer un nouveau message à ses ennemis : s'ils sont cruels, il le sera aussi, et part à la recherche du tireur. Après une enquête minutieuse, il découvre que celui-ci - entretemps éliminé car il en savait trop - avait été engagé par le Caïd. Peter retrouve ce dernier à Riker's Island où s'ensuit un combat entre les deux ennemis (qui peut rappeler le combat entre Spider-Man et le Bouffon-Vert après la mort de Gwen Stacy). Finalement, le Caïd supplie Peter de le tuer, mais celui-ci préfère attendre la mort de May avant d'assouvir sa vengeance. Il menace également les autres prisonniers au cas où il leur viendrait la mauvaise idée de s'en prendre eux aussi à ses proches. Continuant sa descente aux enfers, pour faire transférer sa tante, à laquelle la transfusion de son sang n'avait visiblement rien fait, Peter commet de nombreuses infractions, la plus grave étant d'avoir assommé un policier.

Quand Wolverine confirma la mort de Captain America, un Spider-Man inconsolable visita la tombe de Ben Parker, où se trouvait le Rhino qui visitait la tombe de sa mère. Spider-Man, croyant qu'il allait l'attaquer, se bat avec Rhino, qui accidentellement détruit la tombe de sa mère. Furieux, il attaqua Spider-Man qui se rappela une situation similaire, où il était attaqué par Hulk, pour être finalement sauvé par Captain America. Spider-Man vainquit Rhino et après, il fut confronté par Wolverine au pont où Gwen Stacy fut tuée. Spider-Man lui demanda si la douleur serait surmontée et le mutant lui expliqua que « Tu ne surmontes jamais une mort. Tu dois apprendre à vivre avec et un jour la douleur diminuera Â».

Parallèlement, Spider-Man se battra aussi contre Mr Hyde, fera équipe avec l'Homme-Sable pour disculper son père du meurtre d'un Ben Parker d'une autre dimension, en fait tué par le Caméléon de l'année 2211. Enfin, Peter retrouvera Eddie Brock, qui, poussé par Venom, tentera de tuer May puis s'y refusera. Il découvrira également que mademoiselle Arrow, la petite amie de Flash n'était autre qu'Ero, le double femelle de Spider-Man constituée d'araignées, apparue dans la saga l'Autre.

One More Day[modifier | modifier le code]

Sentant que la mort de Tante May est imminente, Peter, de plus en plus déprimé, rencontre Mephisto qui lui propose un pacte inattendu : il peut faire revivre sa tante, à condition de modifier le passé. Le mariage entre MJ et Peter n'aurait jamais eu lieu et l'identité nouvellement publique de Spider-Man serait effacée de la mémoire collective. Refusant dans un premier temps, Peter (poussé par sa femme) accepte le pacte. La réalité s'en retrouve chamboulée : MJ et Peter ne sont plus mariés, May est bel et bien vivante (et en bonne santé), Peter vit chez sa tante, Spider-Man ne produit plus de toile organique et retrouve ses lance-toiles, Harry Osborn est vivant, Spider-Man est redevenu une figure inconnue et méprisée du grand public et personne (même la Chatte Noire et Daredevil) ne se souvient plus de son identité. On découvre également un élément inattendu : si Peter n'avait pas accepté le pacte de Mephisto, le couple aurait eu une fille… À noter également que MJ passe un pacte secret avec le démon.

Les réactions face à cet arc scénaristique ne se sont pas faites attendre. Beaucoup de fans se sont sentis trahis et les réactions négatives ont été nombreuses[8],[9].

L'Anti Venom[modifier | modifier le code]

Le crossover Marvel de l'année 2008 touche également les séries de Spider-Man. Dans celles-ci, Spider-Man se retrouve aux prises avec Eddie Brock, l'ancien Venom. Celui-ci, souffrant d'un cancer en phase avancée, s'était vu abandonné par le symbiote Venom, et était sur le point de mourir, lorsqu'il développa quelque chose de nouveau : un nouveau symbiote, de couleur blanche qu'il appela Anti-Venom.

Au contact de l'Anti-Venom, Eddie Brock guérit instantanément de son cancer. Il projeta alors de guérir tout le monde, disant être un nouveau messie. L'Anti-Venom se battit plusieurs fois contre Venom, ce dernier ayant choisi l'ancien Scorpion, Mac Gargan, comme hôte après avoir abandonné Eddie. Il s'avéra que l'Anti-Venom était largement de taille à affronter Venom, et même plus fort, puisqu'il réusit à tuer le symbiote de Gargan. Spider-Man tenta d'intervenir lors du combat, mais Anti-Venom essaya de le « guérir Â» aussi, et Spider-Man perdit temporairement ses pouvoirs d'araignée.

La saga du Gauntlet[modifier | modifier le code]

Sur ordre de Sasha Kravinoff, femme de Kraven le Chasseur, Electro utilise ses pouvoirs pour libérer une partie des prisonniers du Raft, et plus spécialement, Jimmy Natale, le nouveau Vautour. Après le retour du Vautour et des attaques un peu partout dans la ville par celui-ci, certains journalistes écrivent que c'est J. Jonah Jameson, le maire de New York (et ennemi de Spider-Man) qui a créé ce Vautour en menant des expériences sur lui. Jameson se défend, mais les médias insistent. À ce moment-là, le Vautour attaque le maire, qui se trouve dans son bureau. Celui-ci est sauvé de justesse par Spider-Man. Cependant, les journalistes qui assistent à la scène depuis le trottoir ne voient que le Vautour qui est entré dans le bureau du maire, et voient ceci comme une preuve de leur complicité.

Peter Parker sait que c'est faux mais n'a pas de preuve, n'ayant pas d'appareil photo sur lui lors de son combat dans le bureau du maire. Cependant, il refuse de laisser tomber son vieil ennemi, et dans un élan de générosité, modifie une photo par ordinateur, afin de faire croire aux gens que le maire Jameson était bien attaqué par le Vautour. La modification passe inaperçue auprès des journalistes, qui s'excusent auprès du maire : ce dernier est lavé de tout soupçon. Cependant, il demande une conférence de presse, à laquelle il invite Peter Parker. Peter pense naturellement que c'est pour le remercier, et y va, un sourire aux lèvres. Contre toute attente, le maire de New York affirme alors devant le pays entier que la photo était truquée (il reconnait en effet certains détails sur la photo qui lui mettent la puce à l'oreille). Il refuse de se faire innocenter par une photo truquée, insistant cependant sur le fait qu'il est innocent. Il se dit touché par l'acte de Peter Parker, mais refuse de le garder dans son équipe pour des raisons d'éthique professionnelle. Peter, choqué, se retrouve au chômage et sans un sou. Habitant chez la sœur de son ami, Michelle Gonzales, il s'autorise des retards sur le loyer, accentuant les rapports assez « pimentés Â» de leur relation. Celle-ci menace de le mettre à la porte s'il ne fait pas plus attention.

En tant que Spider-Man, la vie ne va pas mieux. Plusieurs de ses anciens ennemis sont revenus en ville : le Rhino, Electro (qui détruit le bâtiment du Daily Bugle lors d'une attaque), le Caméléon, Mysterio, L'Homme-Sable, Kaine (le clone raté de Peter Parker) et même la Chatte Noire, qui cependant ne vient pas en tant qu'ennemie. Après plusieurs combats qui l'affaiblissent énormément, Spider-Man tombe malade (fièvre, toux, évanouissements…).

Plusieurs avatars de l'araignée sont enlevés au même moment par la famille Kravinoff (sans Kraven le Chasseur, qui est mort) : Spider-Girl (Anya Corazon), Spider-Woman et Madame Web. Lorsque Peter découvre cela, il entre dans une colère noire, car il comprend qu'elles ont été enlevées à cause de lui. Il est tellement furieux qu'il se laisse facilement berner par le Caméléon, déguisé en son vieil ami Ezekiel, qui l'attire tout droit dans un piège des Kravinoff.

Sasha Kravinoff, Alyosha Kravinoff, Ana Kravinoff et Vladimir se lancent à la poursuite d'un Spider-Man aux portes de la mort : celui-ci arrive à peine à courir. Lorsque tout semble perdu, Kaine apparaît aux côtés de Peter. Il ôte le costume de ce dernier et prend sa place, tandis que le vrai Peter est caché, inconscient. Kaine déguisé en Spider-Man se lance à l'assaut de la famille Kraven, mais il s'avère finalement qu'il ne fait pas du tout le poids et il est facilement capturé. Alors qu'il est amené sur un autel, Sasha Kravinoff révèle enfin ses véritables intentions : tuer Spider-Man et utiliser son sang afin de ressusciter son défunt mari Kraven le Chasseur grâce à un ancien rituel de leur famille. Elle plante ainsi un couteau dans le cœur de Kaine, et le tue. Le sang coule sur la tombe de Kraven, et celui-ci se lève parmi les morts. Dès que Kraven réalise où il est, il entre lui-même dans une rage noire : il n'avait pas du tout envie d'être ressuscité. Il tue de ses mains Vladimir (qui lui aussi avait été ressuscité peu avant, en tant qu'expérience test), et frappe sa femme. Il regarde alors le corps sans vie de Kaine, et découvre tout de suite que ce n'est pas le vrai Spider-Man.

Le vrai Spider-Man se réveille enfin. Il va un peu mieux, et découvre son costume noir à côté de lui. Il l'enfile, et s'introduit dans le manoir de la famille Kravinoff. Celle-ci est aux aguets : ils savent que Spider-Man va venir se venger à tout moment. Ce qu'ils ne savent pas, c'est qu'il est dans une colère tellement intense qu'il en est quasiment 100 fois plus puissant. Il piège sans mal Alyosha et Ana, et les neutralise. Il déchire le visage de Sasha Kravinoff en collant ses doigts dessus (technique qu'il n'a utilisée qu'une seule fois : durant Back in Black, contre le Caïd). Il arrive enfin devant Kraven, qui s'est équipé pour le combat : bouclier, haches et lance de chasse. Le combat est extrêmement rapide : Spider-Man est très en colère (il arrive même à éviter une balle de sniper d'Alyosha, ce qui lui est habituellement impossible) mais finalement, il épargne Kraven et sa famille, qui se téléportent en Terre Sauvage pour s'entraîner. Kraven tue ensuite sa femme Sasha pour lui avoir infligé cette humiliation.

Madame Web, sur le point de mourir des suites de ses blessures, transfère ses pouvoirs de voyance à Spider-Woman. Cette dernière décide de la remplacer et fait don de son costume à Spider-Girl.

One Moment in Time[modifier | modifier le code]

Mary Jane vient discuter avec Peter chez lui, afin de se réconcilier avec lui. Durant cette discussion, on apprend notamment ce qui est arrivé à leur relation (qui avait été annulé par Méphisto durant One More Day, il y avait donc une nouvelle « version Â» de cette liaison, où ils finissaient par ne pas se marier). On voit également ce qui s'est passé dans cette « version Â», pour que l'identité de Peter soit cachée à nouveau : dans cette version, c'est Tony Stark, Reed Richards et le Docteur Strange qui combinent leurs pouvoirs pour cacher son identité.

Big Time[modifier | modifier le code]

Après la réconciliation de Mary Jane et Peter Parker, ceux-ci deviennent très bons amis (mais décident d'un commun accord qu'il n'y aura pas plus entre eux). Peter Parker commence à sortir avec une ancienne amie, Carlie Cooper, qui travaille aux services de police. De plus, sur conseils de Marla Jameson, il est embauché par Max Modell aux Laboratoires Horizon, où il peut mettre à contribution sa passion et son talent pour les sciences, et où il est extrêmement bien payé. Il crée en cachette, grâce aux ressources quasiment illimitées de ce Laboratoire, de nouveaux costumes, dont un costume furtif au design très futuriste (la Chatte Noire lui dit même qu'il ressemble à « une pub ambulante pour le nouveau Tron Â») et un costume pare-balles. Lorsque Max Modell se rend compte que toutes les nouvelles technologies que Peter crée correspondent à un nouveau gadget de Spider-Man, Peter arrive à faire croire à Max Modell qu'il crée des costumes et autres gadgets pour le héros. Max Modell n'y voit heureusement pas d'inconvénient.

Spider-Man doit faire face à un nouvel ennemi : un nouveau Super-bouffon. Celui-ci est un employé du Daily Bugle, amoureux de Norah Winters (une amie de Peter Parker). Pour qu'elle le remarque, il endosse ce costume, commet des crimes et revient toujours au bureau avec des informations exclusives. Le Super-bouffon travaille en partenariat avec le Caïd. Il possède une épée enflammée qu'il a volée à l'ancien Super-Bouffon, et un cri supersonique qu'il peut moduler et qui peut assommer n'importe qui. Spider-Man se retrouve confronté à ce super-vilain lorsque celui-ci attaque les laboratoires Horizon afin de récupérer un métal similaire au vibranium, qu'un collègue de Peter avait mis au point. Peter sort son costume de Spider-Man, mais le Super-Bouffon bat Spider-Man à plate couture, et est sur le point de le tuer lorsqu'une des collègues de Peter couvre le cri supersonique du super-vilain en passant une musique sur les enceintes du mur. Spider-Man en réchappe de justesse, mais le Super-bouffon s'enfuit avec le minerai dangereux.

Spider-Man modifie alors son costume furtif, en y ajoutant des fonctionnalités spécifiques au Super-Bouffon, dont par exemple le blocage des fréquences sur lesquelles le cri de ce dernier émettent. Il s'introduit, avec l'aide de la Chatte Noire, dans le repère du Caïd, et arrive à neutraliser tout le stock de vibranium modifié avant de détruire le bâtiment.

Costumes[modifier | modifier le code]

The Amazing Adventures of Spider-Man, une attraction à Universal Studio au Japon
Le rouge et bleu classique 
Ce costume est en tissu sérigraphié, rouge et bleu, avec un motif de toile noire et une araignée de même couleur sur la poitrine. C'est son costume principal qui permet au monde entier de le reconnaître. À ce costume mythique s'ajoute une série de gadgets sophistiqués : les lances-toiles cachés sous les gants, une ceinture comprenant un signal projetant le signe de l'araignée, des cartouches de toile de rechange, des traceurs magnétiques pour suivre ses ennemis et l'indispensable appareil photo miniature qui permet à Peter Parker d'avoir les meilleures photos à vendre au Daily Bugle. À noter que dans les films de Sam Raimi, le jet de toile est fait par Spider-Man lui-même, grâce à une mutation de ses poignets lors de la piqûre d'araignée initiale. Cette modification de pouvoirs fut injectée tout d'abord en 2004 dans la série Spectacular Spider-Man (scénarisée par Paul Jenkins), mais les scénaristes des autres séries n'ont pas relayé le changement, si bien que ce pouvoir refit irruption à l'issue de la saga L’Autre (The Other, écrite par Joe Michael Straczynski et répartie sur toutes les séries régulières Spider-Man en 2005), comme s'il venait d'apparaître pour la première fois…
Le rouge et bleu version Ben Reilly 
Quand il reprend le rôle de Spider-Man, Ben décide de revisiter son costume. Dans la même matière que le costume originel, celui-ci se distingue par une grosse araignée située au centre du torse, une alternance du rouge/bleu au niveau des doigts, le bas du costume tout bleu avec juste la moitié des mollets en rouge. Sur les avants bras se situent les lances toiles (visibles) qui peuvent projeter soit de la toile classique soit de la toile impact (uniquement utilisée par Ben). C'est ce costume qui sera utilisée par Spider-Girl dans l'univers MC2.
Le premier costume noir 
Puis, pendant Secret Wars, l'Araignée acquit un costume noir qui se révéla être un être vivant. Symbiote extraterrestre, il recouvre le corps de ses hôtes et se nourrit de leur adrénaline. Ce costume lui permet de tirer de la toile de manière illimitée (sans cartouches) ; et par simple pensée, il peut l'enlever en partie ou intégralement. Ce costume accroît aussi sa rapidité et sa capacité de saut. Un vrai rêve… en apparence seulement. Il s'en sépara avec l'aide de Mr. Fantastic, en l'emprisonnant dans une cage de verre grâce à un rayon sonique. Un jour, Eddie Brock, ancien photo-reporter, fusionna avec ce costume et devint Venom.
Le second costume noir 
Après la disparition du premier et poussé par sa petite amie de l'époque (la Chatte Noire) qui le trouve plus sexy que l'ancien, Peter se fabrique un costume du même genre que le symbiote. À la suite de l'agression de sa femme Mary Jane par Venom, Peter le jeta à la corbeille (mais il garda le masque et les gants noirs). Cependant, cela n'empêchera pas Spider-Man de réutiliser un nouveau costume noir pendant quelques-unes de ces aventures. Après que sa tante fut la cible d'un sniper, Spider-Man enfila une nouvelle fois son costume noir, s'en servant comme d'un avertissement envers ses ennemis.
Le costume isolant 
Grâce à ce costume en caoutchouc, Spider-Man possède une protection contre Electro et ses dangereuses décharges. (Amazing Spider-Man #425)
L’armure 
Armure blindée. Afin de combattre les Nouveaux Exécuteurs, un groupe de malfrats surarmés, Peter élabore une version en métal blindé de son costume rouge et bleu. Celui-ci est réalisée dans un alliage pseudo-métallique (Web of Spider-Man #100).
Le costume Scarlet Spider de Ben Reilly 
Un costume rouge et bleu légèrement différent qui est en fait celui du clone de Peter, Ben Reilly dans la saga des clones (Web of Spider-Man #118). Le costume est tout rouge écarlate (d’où le nom Scarlet), un gilet bleu avec les manches déchirées et une capuche, des lances toiles sur les avants bras (visibles), une ceinture avec des recharges de toile et des petits sacs au niveau des talons.
Le costume Scarlet Spider de Kaine Parker 
Lorsque Kaine, un clone raté de Peter Parker, devient le nouveau Scarlet Spider dans sa propre série (Scarlet Spider #001), il porte une nouvelle version du costume: rouge écarlate avec le haut du torse, les épaules, la tête et les doigts en noir, un motif d'araignée noir sur le torse, et les yeux rouges. Les lances-toiles sont cette fois-ci cachés (contrairement au premier Scarlet Spider). Ce costume possède, de plus, la capacité de s'auto-réparer par la seule force de la pensée.
Iron-Spidey 
A la suite de la mort apparente de Peter dans la saga L’Autre, ses proches se débarrassent de toute trace de son identité secrète. Lorsqu'il fait son retour, il n'a donc plus de Spider-costume et Tony Stark alias Iron Man lui en conçoit alors un nouveau. Stark étant le créateur du costume, il décide de lui donner ses couleurs : rouge et or. C'est le premier costume porté par Spider-Man qui ait de telles couleurs. Il ne sera cependant que temporaire. Quatre pattes mécaniques peuvent sortir de l'arrière, et il est mentionné dans Civil War que ce costume est pare-balle, et permet aussi à Spider-Man de voler et de devenir invisible. On note également que les lentilles du masque sont elles aussi dorées, ce qui là encore marque une première (The Amazing Spider-Man #529). Mais il a repris son costume classique depuis qu'il est du côté de Captain America dans Civil War.
Le costume furtif 
Pour infiltrer le repère du Caïd afin de récupérer un objet volé, Spider-Man crée un nouveau costume, grâce aux matériaux et technologies disponibles aux Laboratoires Horizon, où il travaille sous son identité de Peter Parker. Ce costume a le pouvoir de réfléchir la lumière, ce qui le rend invisible. Il le protège également des pouvoirs du nouveau Super-Bouffon (voir plus haut). À cette occasion, il ajoute divers gadgets à son costume, dont une lampe à ultraviolets, et des lanceurs de toile à commande vocale. (Publication en français : Spider-man #143, décembre 2011) Ce costume sera récupéré par Kaine qui deviendra le nouveau Scarlet Spider, après les événements de Spider-Island.
Le costume de la Fondation du Futur 
Après la mort présumée de la Torche humaine, Peter Parker rejoint ces derniers, qui se sont renommés La Fondation du Futur. Dans cette équipe, Spider-Man arbore les couleurs noire et blanche ainsi que le logo de la Fondation (à la place du logo de l'araignée). Ce costume a la particularité de pouvoir inverser ses couleurs (passant du noir sur fond blanc au blanc sur fond noir) à volonté. Il n'a cependant aucun autre pouvoir particulier.
Le costume pare-balles 
À l'occasion de l'apparition d'un nouveau vilain qui utilise des mitraillettes automatiques, Spider-Man se confectionne un nouveau costume, en métal et matériaux pare-balles. Il arrive ainsi à résister à plusieurs rafales de balles assez violentes, afin de pouvoir éliminer ce vilain.
Le costume de Miles Morales 
Après la mort de Peter Parker dans Ultimate Spider-Man, le jeune Miles Morales reprendra le flambeau de son prédécesseur. Les membres des Avengers trouvant insultant le fait que Miles utilise le même costume que Peter, ils lui offrirent un nouveau costume : noir avec un "V" rouge sur le torse, faisant transition avec le motif de toile rouge sur le haut du torse et la tête. Un symbole d'araignée rouge orne la poitrine, et les doigts sont rouges au motif de toile noire.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Spider-Man est un adepte du monologue : il se parle à lui-même pendant ses sorties en ville. Son trait de personnalité le plus atypique est son humour : en effet, il sort souvent des plaisanteries, parfois au milieu d'un combat, et très souvent pour se moquer de ses ennemis. Ces plaisanteries ont le don d'exaspérer la plupart des super-vilains et ses partenaires (surtout Daredevil) ne manquent pas de le lui faire savoir. Cependant, ses plaisanteries, outre le fait qu'elles lui permettent de dédramatiser les situations et de gérer le stress, jouent sur les nerfs de ses adversaires, la plupart se prenant bien trop au sérieux pour supporter ce dédain.

Mais Spider-Man possède aussi un côté obscur et vindicatif. Lorsqu'il se voit dépassé par les évènements, ses réactions peuvent être d'une violence extrême, capables de choquer d'autres héros et d'horrifier ses ennemis.

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

  • Spider-Man peut s'accrocher à n'importe quelle surface par les mains et les pieds, puis, plus tard, par le reste de son corps, lui permettant d'escalader murs, plafonds et autres parois sans aucun effort, à la façon d'une araignée. Il est conscient de ce pouvoir et le maîtrise avec une grande facilité, pouvant l'activer et le désactiver à volonté. Plusieurs hypothèses ont été développées pour expliquer cette capacité : parfois décrite comme une capacité à altérer son attraction terrestre, elle a plus tardivement été expliquée par la présence de poils-crochets microscopiques sur les mains, permettant de s'accrocher sur les murs à la manière d'un gecko.
  • Son agilité, ses réflexes et son sens de l'équilibre sont similaires à ceux d'une araignée : il peut sauter à des distances démesurées sans subir de dégâts à l'atterrissage, courir sur les toits de maisons sans aucun risque de tomber ou encore se tenir en position accroupie, la tête en bas pendant de longues durées sans que cela ne lui soit inconfortable.
  • L'intégralité de ses capacités, qu'il s'agisse de sa force, son endurance, sa résistance, ses réflexes ou ses capacités de régénération, sont supérieures à celles d'un humain ordinaire, techniquement égales à celle d'une araignée proportionnellement à sa taille. Le niveau exact de ce pouvoir varie selon les versions : dans le comics, il est capable de soulever jusqu'à 10 tonnes, a été vu assommer un tyrannosaure d'un coup de poing, supporter des coups impressionnants, guérir de fractures en quelques heures ou même devenir complètement aveugle avant d'en guérir au bout d'une heure.
  • Des appareils de sa création fixés sur ses poignets lui permettent, lorsqu'il presse un bouton sur ses paumes, de créer et projeter de ses mains une toile extrêmement solide et collante qui se dissout au bout d'une heure. Cette toile lui sert comme arme pour immobiliser ses ennemis, mais aussi pour faire des structures sur lesquelles se maintenir et des fils sur lesquels se balancer. Le défaut est qu'il doit recharger régulièrement les appareils, dont il fabrique lui-même les munitions.
    Ce pouvoir a été remplacé à plusieurs reprises par la capacité, acquise de plusieurs façons (d'abord avec le symbiote, puis avec la mutation de la saga L'Autre), de générer de la toile organique naturellement. Dans les films de Sam Raimi, il peut dès le début générer de la toile organique.
  • Il possède un « sens d'araignée Â», sorte de don de précognition l'avertissant de tout danger proche. La maîtrise de ce don varie selon les versions, mais, traditionnellement, il l'avertit au moins lorsqu'un danger est proche, lui donnant une longueur d'avance pour réagir ou esquiver. Dans certains cas, il lui permet d'anticiper presque les coups, renforçant son style de combat.
  • Dans la saga L’Autre, il avait acquis une capacité de vision nocturne, une amélioration de l'ensemble de ses capacités, et le pouvoir de faire jaillir deux dards injectant un venin paralysant de ses poignets. Toutefois, il maîtrisait mal ces dards. Il a semble-t-il perdu ce pouvoir par la suite.

Entourage[modifier | modifier le code]

Sa famille[modifier | modifier le code]

  • Mary Parker : mère, décédée (Annual Spider-Man #5)
  • Richard Parker : père, décédé, (Annual Spider-Man #5)
  • May Parker, née Reilly : tante, (Amazing Fantasy #15)
  • Benjamin « Ben » Parker : oncle, décédé, (Amazing Fantasy #15)
  • Mary Jane Watson : ex-femme, (Amazing Spider-Man #42,)
  • May Parker : fille (dans un univers parallèle oû Peter et Mary Jane sont toujours mariés), surnommée Mayday d’après la tante de Peter

Ses amis et fréquentations dans sa vie civile[modifier | modifier le code]

Ses alliés[modifier | modifier le code]

Spider-Man a également croisé la route de héros venus d’autres maisons d’édition, lors de cross-over occasionnels :

Relation avec les autres héros[modifier | modifier le code]

Bien que plusieurs héros, comme Daredevil et Wolverine, trouvent son sens de l'humour énervant, Spider-Man a gagné le respect de plusieurs d'entre eux grâce à son engagement à faire le bien et son refus de renoncer. La Panthère Noire a même une fois permis à Spider-Man de manger le fruit de la famille royale de Wakanda, en le décrivant comme un guerrier avec le cœur d'un roi[10]. De même, Captain America fut impressionné par ses capacités lorsqu'ils se sont battus côte à côte[11] et comme d'autres héros, Spider-Man fut profondément affecté par la mort de Steve Rogers. Pendant la tentative d'évasion de Dormammu d'une autre dimension où il avait été exilé, le Docteur Strange réussit à s'avertir de la fuite de Dormammu en envoyant Spider-Man dans le passé quelques instants avant qu'il ne s'échappe ; le Tisseur par la suite réussit à convaincre les héros rassemblés d'attendre un moment avant d'intervenir pour donner du temps au Docteur Strange pour régler le problème. Bien que Spider-Man n'avait aucune preuve pour prouver la véracité de son histoire, les héros rassemblés, composés de Mr Fantastique, la Torche Humaine, Iron Man, Thor et Cyclope l'ont tous cru sur parole[12].

Ses amis les plus proches dans ses aventures incluent Daredevil et la Torche Humaine, bien que sa relation avec Daredevil soit plus sérieuse que celle avec la Torche Humaine avec qui il partage un même humour. Spider-Man a aussi développé des liens d'amitié avec des héros des rues de New York, qui incluent la Chatte Noire, le Rôdeur, Cloak & Dagger et Toxin. Il s'entend très bien avec pratiquement tous ses coéquipiers, notamment avec Wolverine. Bien que les deux hommes aient eu des différends, ils se respectent et s'entendent bien (Spider-Man est convaincu que Wolverine est un homme bien, ce que Wolverine apprécie, et Wolverine se soucie des problèmes de Spider-Man). Wolverine éprouva cependant une attirance envers Mary Jane lorsqu'elle habitait avec les New Avengers, ce qui provoqua de graves tensions entre Spider-Man et lui[13].

Il reste assez proche des Quatre Fantastiques bien que leur première rencontre fût difficile. Il les affronta afin de leur démontrer qu’il méritait une place dans l'équipe, ayant besoin d'argent pour aider sa famille. Les Fantastiques ne pouvant le rémunérer, celui-ci renonça à rentrer dans l'équipe. Lorsque les Quatre Fantastiques furent supposés morts, Spider-Man intégra une équipe de remplacement créée afin de venger la mort de ceux-ci, composée de lui-même, Wolverine, Hulk et Ghost Rider (Dan Ketch). Il était le chef non officiel de l'équipe.

Après les événements de One More Day, l'identité secrète de Spider-Man redevint un secret une nouvelle fois. Il reste néanmoins un membre actif des Nouveaux Vengeurs, à qui il a dernièrement révélé une nouvelle fois son secret, ainsi qu'aux Quatre Fantastiques, pour ainsi mieux coordonner les actions en équipe et établir une relation de confiance. Daredevil (qui a refusé de le savoir) et la Chatte Noire ignorent actuellement l'identité de Spider-man.

Deadpool et Spider-Man se sont rencontrés de nombreuses fois. Spider-Man n'apprécie pas beaucoup le mercenaire, tandis que Deadpool considère Spider-Man comme l'une de ses idoles. Les deux personnages ayant la particularité d'être sarcastique, ils sont souvent amenés à faire des « duels de blagues Â».

Ses ennemis[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des ennemis de Spider-Man.

Les scénaristes et dessinateurs qui se sont succédé pendant plusieurs années sur les titres Spider-Man ont réussi à établir un large éventail de super-vilains pour lui faire face[note 1]. Comme Spider-Man, la plupart de ces vilains ont souffert d'accidents scientifiques et ont tendance à avoir des costumes ou des pouvoirs en relation avec les animaux. Dès ses débuts, Spider-Man a affronté des super-vilains tels que Le Caméléon (introduit dans le comics The Amazing Spider-Man # 1, mars 1963), le Vautour (#2, mai 1963), Docteur Octopus (#3, juillet 1963), l'Homme-Sable (#4, septembre 1963), le Lézard (#6, novembre 1963), Electro (#9, février 1964), Mystério (#13, juin 1964), le Bouffon Vert (#14, juillet 1964), Kraven le chasseur (#15, août 1964), le Scorpion (# 20, janvier 1965), le Rhino (#41, octobre 1966), Shocker (#46, mars 1967), et le chef de la pègre Wilson Fisk, également connu comme le Caïd[14]. La saga du clone révèle le personnage de Miles Warren qui se transforme en un vilain surnommé le Chacal[15]. Après la mort de Norman Osborn, un nouveau méchant plus mystérieux appelé le Super-Bouffon a été développé pour le remplacer dans le numéro 238 jusqu'à ce que Norman Osborn soit réutilisé[16]. Après que Spider-Man s'est séparé du symbiote, un nouvel antagoniste populaire est créé avec Eddie Brock qui devient Venom dans le numéro 298 (mai 1988)[14], il a été un allié de Spider-Man contre une version beaucoup plus sombre de lui appelé Carnage dans le numéro 344[17]. À certains moments, des ennemis de Spider-Man ont formé des groupes tels que les Sinistres Six pour mieux le combattre[18]. Le Bouffon Vert, le Docteur Octopus et Venom sont généralement décrits comme les plus impitoyables et les meilleurs de ses adversaires[19],[20],[21].

Création du personnage[modifier | modifier le code]

photo d'identité en noir et blanc de Steve Ditko, tirée de l'album de son université
Steve Ditko, l'un des créateurs de Spider-man, en 1945

L'origine de Spider-Man est complexe et plusieurs personnes (Joe Simon, C. C. Beck, Jack Kirby, Stan Lee et Steve Ditko) ont participé d'une façon plus ou moins proche à celle-ci. À l'origine, Joe Simon en 1953 crée pour l'éditeur Harvey Comics un super-héros appelé Spiderman. Il dessine aussi le logo et propose à C. C. Beck de dessiner la série. Cependant la série s'arrête au niveau du projet (avec les crayonnés de Beck) car l'éditeur la refuse. En 1959, Joe Simon propose à Jack Kirby de travailler avec lui pour MLJ et lui donne le dossier «Spiderman». Simon et Kirby à partir de ces notes créent The Fly mais après le no 2 ils quittent l'éditeur [22]. Kirby part pour Marvel où en 1961, en s'inspirant des notes ayant servi à la création de The Fly il propose à Stan Lee de créer un nouveau super-héros nommé Spiderman, Lee décide de couper le nom et propose une histoire de onze pages. Steve Ditko doit encrer la série que dessine Kirby mais, ayant vu que Spider-Man s'inspirait de The Fly, Lee décide de reprendre les origines et les pouvoirs du jeune super-héros et de confier le dessin à Ditko[23].

À propos du nom[modifier | modifier le code]

La version française a été publiée par les éditions Lug, dès 1969 dans la revue Fantask puis à partir de 1971 dans Strange. À cette époque, il est plus communément appelé « L’Homme araignée Â» ou « L’Araignée Â» (ce dernier titre étant choisi par Lug pour désigner le personnage). Dans le comics, les autres personnages lui donnent une grande variété de surnoms plus ou moins dévalorisants, tels que le « Monte-en-l’air Â» (Wall-crawler), « Tête de toile Â» (Web head), « Tisseur Â» (Web-slinger), ou simplement Spidey.

Versions alternatives et versions dérivées de Spider-Man[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Versions alternatives de Spider-Man.

Le Spider-Man que nous connaissons est celui de l’univers Marvel. Cependant, plusieurs versions différentes existent dans des univers parallèles et permettent des scénarios qui ne sont pas soumis aux contraintes de la continuité Marvel.

Par ailleurs, Marvel Comics a décliné le thème du super-héros arachnéen chez d’autres personnages.

  • Spider-Woman : quatre femmes ont porté cette identité[24]
    • Jessica Drew, actuellement membre des Nouveaux Vengeurs ;
    • Julia Carpenter, anciennement membre des Vengeurs de la Côte Ouest/Force Works et maintenant membre de la Division Oméga canadienne ;
    • Martha « Mattie Â» Franklin, que l’on a également vue dans la série Alias. C’est la seule des quatre Spider-Women à avoir un lien direct avec Spider-Man, car elle est apparue d’abord dans les séries de ce personnage ;
    • Charlotte Witter.
  • Spider-Girl : elle vit dans un univers alternatif, baptisé univers MC2 (pour Marvel Comics 2), dans lequel Peter Parker a arrêté sa carrière de super-héros à la suite d'un dernier combat contre le Bouffon Vert. Quinze ans plus tard, sa fille, May Parker, reprend le costume que portait Ben Reilly. Sa série régulière (scénarisée par Tom DeFalco et dessinée par Pat Oliffe) s'arrêta au numéro no 100, mais fut relancée sous le titre The Amazing Spider-Girl.
  • Spider-Man 2099 : ce héros, dont les aventures se déroulent dans le futur, a eu sa série régulière jusqu’à ce que l’univers 2099 soit arrêté. Il est ensuite réapparu dans la série Captain Marvel vol. 3, permettant à Peter David de terminer des intrigues qu’il avait lancées, et s’est récemment joint aux Exilés.
  • Scarlet Spider : c’est l'identité prise par Ben Reilly (le clone de Peter Parker) lorsqu'il se retrouva seul face à une grave menace : Venom. Il a conservé cette identité quelque temps, jusqu'à ce qu'on apprenne qu'il était le vrai Peter Parker. Il prend alors l'identité de Spider-Man quelque temps, avant que la vérité ne soit révélée par le Bouffon Vert : il était bien le clone. Dans l'univers de Spider-Girl, Scarlet Spider fait aussi son apparition : Felicia Hardy (la Chatte Noire) s'en sert pour venir en aide à Spider-Girl.
  • Araña : Araña est la dernière née. Créée dans la nouvelle série Amazing Fantasy (publiée en France dans les pages de Spider-Man hors-série), elle obtint rapidement sa propre série. Ses pouvoirs sont liés a la réinterprétation qu'a fait Joe Michael Straczynski des pouvoirs de Spider-Man. Elle fait partie d'une mystérieuse organisation, fondée par Ezekiel, qui combat les « guêpes Â». Rien n'est prévu pour la publication de la série en France.
  • Marvel Noir (Spider-Man Noir) #1-4 sorti en décembre 2008, scénario de David Hine et Fabrice Sapolsky, dessins (Carmine Di Giandomenico, Patrick Zircher & Dennis Calero). Il porte un costume noir style rétro des années 1930. L'histoire se déroule dans l'univers de terre-7207.
  • Ultimate Spider-Man : l'adolescent Peter Parker de cet univers devient le premier Spider-Man, il a de nombreuses aventures avant de trouver la mort[25]. Miles Morales, un garçon d'origine latino-africaine, devient le second Spider-Man[26]. Il vit avec ses parents dans le quartier de Brooklyn à New York.

Parodies[modifier | modifier le code]

Spider-Man est un personnage qui fait partie de la culture américaine aussi n'est-il pas étonnant qu'il ait été parodié de nombreuses fois dans des comics (comme le Tales from Riverdale Digest #2 publié par Archie Comics par exemple) ou des films amateurs ou pornographiques (Spider-Man XXX: A Porn Parody[pertinence contestée]). Même Marvel a produit ses propres parodies publiées dans Not Brand Eech (Spider-Man devenant Spider-Ham).

Œuvres où le personnage apparaît[modifier | modifier le code]

De nombreuses adaptations animées pour la télévision et des films pour le cinéma ont vu le jour depuis la création du personnage. La série de films Spider-Man de Sam Raimi dans laquelle Tobey Maguire interprète le rôle principal a connu un succès planétaire. Spider-Man a atteint la 11e place des films les plus vus au monde, avec un total de plus de 806 millions de dollars d'entrées. La suite Spider-Man 2 est sortie en 2004 et Spider-Man 3 en 2007.

Une nouvelle franchise, qui recommence l'histoire, a débuté en juillet 2012 avec le premier opus intitulé tout simplement The Amazing Spider-Man, sous la direction de Marc Webb avec Andrew Garfield dans le rôle de Spider-Man. The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros (The Amazing Spider-Man 2) qui est sorti en avril 2014.

Comics[modifier | modifier le code]

Les aventures de Spider-Man ont été décrites dans de nombreuses séries régulières :

  • The Amazing Spider-Man vol.1 #1-441 (mars 1963 - novembre 1998)- The Amazing Spider-Man vol.2 #1-58 (décembre 1998 - novembre 2003)- The Amazing Spider-Man : reprise au #500 en décembre 2003
  • Marvel Team-Up #1-150 (mars 1972 - février 1985) remplacé par
  • Web of Spider-Man #1-129 (avril 1985 - septembre 1995)
  • Sensational Spider-Man #1-33 (janvier 1996 - novembre 1998)
  • The Spectacular Spider-Man vol.1 #1-263 (décembre 1976 - novembre 1998)
  • Peter Parker: Spider-Man vol.1 #1-98 (août 1990 - novembre 1998)
  • Peter Parker: Spider-Man vol.2 #1-57 (décembre 1998 - août 2003)
  • The Spectacular Spider-Man vol.2 #1-27 (septembre 2003 - juin 2005)
  • Friendly Neighbourhood Spider-Man #1-24 (décembre 2005 - novembre 2007)
  • Spider-Man : Chapter One #1-12 (décembre 1998 - octobre 1999) : les premières aventures du héros remises au goût du jour par John Byrne.
  • Ultimate Spider-Man #1-160 (octobre 2000 à juin 2011) de Brian Michael Bendis et Mark Bagley. Renommée « Ultimate comics Spider-Man Â» à partir du numéro #133, le dernier arc de cette série relate la mort de Peter Parker.
  • Ultimate comics Spider-Man vol.2 (série en cours) (septembre 2011-présent) de Brian Michael Bendis et Sara Pichelli. Cette série raconte comment Miles Morales, petit garçon de treize ans obtient des pouvoirs d'araignée et décide de reprendre le flambeau à la suite de la mort de Peter Parker.
  • Spider-Men #1-5 (série en cours) (juin 2012-présent) Cette mini-série de 5 numéros écrits par Brian Michael Bendis et illustrés par Sara Pichelli raconte la rencontre de Peter Parker de l'univers « normal Â» et de Miles Morales, le Spider-Man de l'univers Ultimate.
  • Marvel Knights Spider-Man #1-41 (juin 2004 - novembre 2007), rebaptisée Sensational Spider-Man à compter du #23.
  • Avenging Spider-Man (série en cours) (novembre 2011 - aujourd'hui) Avenging spider-man est une sorte de Marvel Team-up: Spider-Man moderne[précision nécessaire].
  • Superior Spider-Man (série en cours) (2013 - aujourd'hui)

Chronologie des épisodes de Spider-Man[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Nicholas Hammond dans le rôle de Spider-Man en 1977

Les deux films précédents sont en réalité le pilote et deux épisodes remontés de la série télévisée The Amazing Spider-Man, sortis en France au cinéma en 1978 et 1979.

Films de Sam Raimi

Film de Marc Webb

L'univers cinématographique Spider-Man:

L'univers Cinématographique Spider-man a été annoncé par Sony Pictures Entertainment en Décembre 2013. Cet univers devrait comporter six films (deux seulement sont sortis sur les écrans, seul le troisième film sera en pré-production prochainement, tandis que les trois autres restent à l'état de projet pour le moment):

-The Amazing Spider-Man(2 Juillet 2012)

-The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un Héros(30 Avril 2014)

-The Amazing Spider-Man 3 (annoncé pour le 8 Juin 2016)

-Venom(?)

-The Sinister Six(?)

-The Amazing Spider-man 4 (2 Mai 2018)[réf. nécessaire]

Sony Pictures a annoncé que les Spin-off Venom et The Sinister SIx sortiront avant The Amazing Spider-Man 4.

L'acteur Andrew Garfield aurait été reconduit par Sony pour jouer Spider-Man jusqu'en 2020.

D'après une source proche de Sony, il incarnera Spider-Man dans un film qui sortira en 2015[réf. nécessaire].

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries télévisées d’animation[modifier | modifier le code]

  • Les Nouvelles Aventures de Spider-Man (1999-2000) avec Rino Romano (VF : Denis Laustriat) est une série télévisée d'animation composée d'une seule saison. Au lieu de relancer la série Spider-Man, l'homme araignée, les développeurs décidèrent d'inventer un nouveau concept, qui s'éloigne beaucoup de l'histoire originale. La série ne rencontre pas le succès attendu, à cause peut être de l'écart avec la première série, mais surtout de la banqueroute qui touche Marvel à cette époque.
  • Spectacular Spider-Man avec Josh Keaton (VF : Damien Ferrette) est une série télévisée d'animation composé de 2 saisons. Elle a été diffusée en France en 2008. Cette série est sans doute celle qui s'inspire le plus du comic, malgré quelques changements et des inspirations d'autres versions, dont le film et la série Ultimate Spider-Man. Certains personnages totalement supprimés dans les adaptations précédentes, comme Gwen Stacy ou Liz Allen, reprennent une place assez importante. Spectacular Spider-Man semble à ce jour l'adaptation la plus appréciée des fans. La troisième saison a été annulée pour des raisons commerciales.
  • Ultimate Spider-Man avec Drake Bell (VF : Sébastien Hébrant) est la série animée la plus récente à ce jour. Disney a racheté la licence Spectacular Spider-Man à Marvel et créé ce dessin animé en 2012. Il est composé pour l'instant de deux saisons de 26 épisodes et une troisième a été annoncée[28]. La série est caractérisée par un humour visuel très fréquent comparable à celui de la série Teen Titans : Les Jeunes Titans (petits personnages, déformations) et par de nombreuses apartés de Peter Parker aux téléspectateurs, comparables à celles de JD dans Scrubs[réf. nécessaire].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Le personnage a été utilisé dans plusieurs jeux de plate-forme et Action-RPG.

Il apparaît également en tant que personnage dé-verrouillable dans le jeu vidéo Tony Hawk's Pro Skater 2

Jeux de plateau[modifier | modifier le code]

Spider-Man apparaît également dans le jeu de plateau HeroScape Marvel et dans le jeu de figurines à collectionner Heroclix produit par Wizkids. Il existe même un jeu de plateau nommé Spider-Man où il est possible d'incarner les héros et les super-vilains de la série[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. ↑ Salvatore Mondello, « Spider-Man: Superhero in the Liberal Tradition Â», The Journal of Popular Culture, vol. X, no 1,‎ mars 2004, p. 232–238 (DOI 10.1111/j.0022-3840.1976.1001_232.x) :

    « a teenage superhero and middle-aged supervillains—an impressive rogues' gallery which includes such memorable knaves and grotesques as the Vulture, Â»

Références[modifier | modifier le code]

  1. ↑ Aurélia Vertaldi, « Peter Parker meurt dans le nouveau comic Spider-Man Â», sur lefigaro.fr,‎ 28 décembre 2012 (consulté en 28 décembre 2012)
  2. ↑ Amazing Spider-Man Annual #5 - 1968
  3. ↑ Amazing Fantasy #15 (Aout 1962)
  4. ↑ Amazing Spider-Man #1 - 1963
  5. ↑ Amazing Spider-Man #130 & 131 - 1974
  6. ↑ Amazing Spider-Man #121 - 1973
  7. ↑ Amazing Spider-Man #149 - 1975
  8. ↑ (en) « Comic fans fume as Marvel erases Spidey-MJ marriage Â», sur USATODAY (consulté en 20 février 2010)
  9. ↑ (en) « What I did with One More Day Â», sur Youtube (consulté en 20 février 2010)
  10. ↑ Friendly Neighborhood Spider-Man #2
  11. ↑ New Avengers #3
  12. ↑ The Amazing Spider-Man no 500
  13. ↑ Marvel Knights Spider-Man #13
  14. ↑ a et b (en) The Amazing Spider-Man (Marvel, 1963 Series) sur la Grand Comics Database
  15. ↑ (en) Peter Sanderson, The Marvel Comics Guide to New York City, New York City, Pocket Books,‎ 2007 (ISBN 9781416531418), p. 30–33
  16. ↑ (en) Tom DeFalco, Comics Creators on Spider-Man, Londres, Titan Books,‎ 2004, poche (ISBN 978-1-84023-422-0)
  17. ↑ Maximum Carnage, mai-août 1963, Marvel Comics, ISBN 0-7851-0987-0
  18. ↑ (en) « Broadway's 'Spider-Man spin's magic' Â», Kansas City Star (consulté le 26 mai 2011)
  19. ↑ (en) Hilary Goldstein, « Spider-Man villain poll Â», IGN,‎ 1er février 2006 (consulté en 1er octobre 2006)
  20. ↑ (en) « The 20 Greatest Spider-Man Villains Â», Blogzarro.com (consulté le 20 mars 2010)
  21. ↑ (en) « Fans : Top Ten : Top Ten Greatest Spider-Man Villains Â», SpiderFan.org,‎ 1er septembre 2003-09-01 (consulté le 20 mars 2010)
  22. ↑ Jean Depelley, « Ã€ l’occasion des 50 ans du personnage : l’origine de Spider-Man ! – 1ère partie Â», sur bdzoom.com,‎ 5 juin 2012 (consulté le 5 juillet 2012)
  23. ↑ Jean Depelley, « Ã€ l’occasion des 50 ans de Spider-Man ! – 2ème partie : Les débuts de Spider-Man à Marvel Â», sur bdzoom.com,‎ 12 juin 2012 (consulté le 5 juillet 2012)
  24. ↑ À noter qu’une Spider-Woman fit son apparition dans la série Ultimate Spider-Man aux alentours du no 100.
  25. ↑ http://www.geekculture.fr/ultimate-spiderman-160-breves
  26. ↑ http://www.geekculture.fr/ultimate-comics-all-new-spiderman-1-actualites
  27. ↑ Cette série fut diffusée pour la première fois en France dix ans plus tard.
  28. ↑ http://marvel.com/news/tv/2013/7/20/20911/sdcc_2013_ultimate_spider-man_returns_for_season_3
  29. ↑ Philippe Maurin, « Spider-Man de Christophe Boelinger Â», TricTrac,‎ 21 mars 2002 (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Spider-Man.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ouvrage sur le sujet[modifier | modifier le code]

  • Tom DeFalco, Spider-Man : l'encyclopédie de l'Araignée, Semic, 2002. Première édition américaine 2001.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre, distribué sous license GFDL (liste des auteurs)
Pour accéder à la version originale de cet article ou pour participer à Wikipédia, il sous suffit de suivre ce lien
An article from Wikipedia, the free encyclopedia, distributed under GFDL (authors)
To view the original version of this article or to improve Wikipedia, just follow this link